La digitalisation du système de santé français

La digitalisation du système de santé français

9 August 2021 0 By Stéphane Aquilina

En cette période de crise sanitaire, Covid-19, les patients prennent rendez-vous sur Internet ; font leur rendez-vous par téléconsultation, et s’aident de chatbots… Le secteur de la santé est effectivement entré dans une nouvelle ère.

Un système de santé défaillant

Le secteur médical fait face à une pression financière, c’est finalement la qualité des soins et de l’accueil qui en pâtissent. En même temps, le système de français est divisé, très peu informatisé et la population française ne cesse de croître et de vieillir.

Pourtant les besoins pour des soins personnalisés et de proximité sont grandissants chez la majorité des français.

L’arrivée des nouvelles technologies dans le système de santé

L’enjeu est maintenant de changer de paradigme – du curatif à la médecine prédictive, préventive, personnalisée impliquant le patient – afin de soutenir la qualité des soins, tout en réduisant les dépenses.

Le numérique constitue une réponse aux défis actuels du secteur et est l’élément structurel qui soutient simultanément l’expansion de la médecine de précision, transforme les soins et améliore l’expérience patient.

Il existe aujourd’hui de nombreux outils et services numériques tels que les carnets de santé électroniques, consultations à distance, dossiers médicaux partagés, cependant leur utilisation n’a pas encore été suffisamment structurée et démocratisée.

La montée en puissance des e-services

L’innovation ne change pas seulement la façon dont les institutions médicales fonctionnent et la façon dont les gens gèrent leurs soins. Mais cela modifie aussi son fonctionnement opérationnel quotidien, que ce soit pour des ordonnances ou des rendez-vous.

Une meilleure efficacité est également observée, économisant et surtout offrant une meilleure expérience patient. Cependant, le domaine est très réglementé et suit des normes de sécurité strictes pour assurer la confidentialité des informations médicales et protéger la confidentialité de ses patients.