La culture de la sécurité en entreprise

La culture de la sécurité en entreprise

30 August 2021 0 By Stéphane Aquilina

La culture de sécurité peut être définie comme l’une des manières dont les pratiques et les pensées de l’organisation se partagent largement entre les acteurs afin de maîtriser les risques les plus importants associés aux opérations. Contrairement à un système ou une politique de sécurité, une culture dicte les valeurs communes de l’ensemble de l’organisation.

Les origines de la culture de la sécurité

L’histoire de la sécurité en entreprise propose plusieurs approches, chacune ayant contribué à la réduction des accidents du travail et à l’émergence du concept de culture de la sécurité. Le 20ème siècle a été marqué par de grands accidents, parmi lesquels on peut citer entre autres Seveso en 1976 ou encore la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986.

En analysant ces catastrophes, l’erreur humaine ne fut plus la seule à être mise en cause car elles étaient plutôt le résultat d’une accumulation progressive de dysfonctionnements au sein de l’organisation.

D’ici la notion de culture de la sécurité est née est s’est progressivement dessinée pour finalement s’ancrer dans toutes les entreprises.

Les différentes approches de la culture de la sécurité

  • La culture intégrée : Mobiliser tout le monde avec ce slogan particulier « la sécurité est l’affaire de tous » dont l’idée sous-jacente est de rechercher l’engagement et l’implication de l’ensemble de l’organisation.
  • La culture interrogative : c’est-à-dire la vigilance partagée, cela passe par l’observation de terrain, le retour d’expérience, mais surtout en se mettant en position d’amélioration continue.
  • La culture de la transparence : Ici l’idée étant de se donner les moyens de la confiance et de la liberté de parole. On cite souvent le domaine de l’aéronautique avec la rédaction des air safety report en cas d’incident pour donner un exemple de ce type de culture.

La culture de la sécurité en entreprise

Il n’y a pas de culture de sécurité standard que l’on pourrait dupliquer dans toutes les organisations. Le terme « culture » implique de prendre en compte les spécificités, les risques et les contraintes d’une organisation.

Cependant, pour réussir la mise en œuvre d’une culture de sécurité, il est essentiel de mettre en œuvre trois aspects : la sécurité technique, la gestion de la sécurité et les facteurs organisationnels et humains.

Par conséquent, nous devons développer les fondamentaux d’une culture partagée, où toutes les parties prenantes sont conscientes de ce qui compte le plus et du besoin de changement.

C’est ainsi que nous voyons de plus en plus la règle d’or de la sécurité en entreprise. On pourrait citer les « 12 règles d’or de la sécurité » de Total ou encore « les règles qui sauvent » de la SNCF.

La crise sanitaire et la culture de la sécurité

Comme toute crise, le COVID 19 a dû demander aux entreprises de remettre en cause et de repenser leurs modèles de fonctionnement. En conséquence, nous avons vu le télétravail se développer, mais la sécurité passe avant tout avec l’adoption des gestes barrières.

La sécurité est encore aujourd’hui un atout pour le fonctionnement d’une entreprise.

Ainsi, la crise COVID a permis de favoriser la sécurité et surtout permettre d’éviter les accidents, de s’adapter aux événements et de créer de la résilience.

Il faut donc maintenant profiter de ces forces pour envisager l’avenir.